Safarel Obiang : «Je ne suis pas du genre à faire la fête en boîte, je ne bois pas, je ne fume pas. Dépenser une fortune dans des voitures de luxe, ce n’est pas mon truc…» - Culturebene
PeopleStars & People

Safarel Obiang : «Je ne suis pas du genre à faire la fête en boîte, je ne bois pas, je ne fume pas. Dépenser une fortune dans des voitures de luxe, ce n’est pas mon truc…»

Il fait florès sur la scène musicale africaine, avec ses chansons qui font danser et trémousser  tout un continent, véritable coqueluche des jeunes,  Safarel Obiang révèle qu’il est resté flegmatique en dépit de la lumière qui éclaire sa carrière.

Avec son look de star, tout le monde pourrait croire que Safarel Obiang mène une vie démesurée, une vie sous les oripeaux des dépenses et des débauches. Entre spectacles, concerts et publicités, on imagine les sommes d’argent glanées par ce dernier. Dans cette optique, on peut subodorer que le PRIMUD d’OR édition 2019 s’adonne aux futilités. Mais que non, Safarel Obiang affirme qu’il mène une vie normale. « Je ne suis pas du genre à faire la fête en boîte, je ne bois pas, je ne fume pas. Dépenser une fortune dans des voitures de luxe, ce n’est pas mon truc, chaque fois que je sens que j’ai un peu d’argent pour investir, je fais appel à mon manager Rita, on prend rendez-vous avec un agent immobilier et j’achète une maison quelque part dans la ville…» confie  l’auteur du tube à succès « tchin-tchin » à un média ivoirien.

Commentaires

0 commentaires


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)