Enah Johnscott « L'histoire du film The Fisherman’s Diary est basée sur des évènements réels…» - Culturebene
CamerounCinémaInterview

Enah Johnscott « L’histoire du film The Fisherman’s Diary est basée sur des évènements réels…»

Après avoir raflé près de 30 prix à travers des festivals dans le monde, « the Fisherman’s Dairy »  à remporter 4 prix aux Ecrans Noirs.

Est-ce que vous pouvez  présenter votre film« the Fisherman’s Dairy »,  au lecteur de CulturEbene ?

Je suis   Enah Johnscott, réalisateur  camerounais.  Réalisateur  du  film « the fisherman’s Dairy »  qui est l’histoire d’une fille de 11ans dont le rêve est d’aller à l’école.  Mais malheureusement pour elle, elle vit dans une communauté des pêcheurs ignorants qui ne donne  aucune valeur à l’éducation et son père, un certains Solomon qui à cause de sa femme a  une mauvaise expérience  des filles  qui sont allées à l’école. Alors la jeune fille Ekah doit se battre contre tous pour pouvoir atteindre son objectif.

Cette histoire est basée sur la réalité ou c’est juste de la fiction ? Et cela se déroule dans  région exactement du Cameroun ?

Ce film est basé sur  des évènements réels.  Ce film ne montre pas que  cette communauté rejette complètement l’éducation. Si non on ne devait pas apercevoir les enfants qui vont à l’école. C’est juste une communauté dont il y a un groupe de personnes qui ne voit pas la nécessité d’aller à l’école.  Son père ne voit pas la nécessité d’aller à l’école. Il pense que comme il est un pêcheur, sa fille   doit suivre ses pas dans les métiers de la pêche.  Lorsqu’on écrivait cette histoire, on a voulu dénoncer non seulement le problème qui se déroule dans une communauté de pécheur, mais un problème qui se passe dans les communautés en Afrique.  Il est  facile de trouver les parents qui imposent à leurs enfants les choix de carrières.

Faith Fidel qui est l’actrice principale du film est âgée de 11 ans.  Comment avez-vous pu l’encadrer pour qu’on  le résultat qu’on a surtout qu’on y trouve des scènes de violence ?

Premièrement ce projet était difficile pour elle. Je n’ai cessé de l’encourager  tout le long du tournage.  Pendant le tournage ; elle est tombée malade au moins trois fois.  D’un autre côté c’est une  forte  et passionnée petite fille.  Et quand tu es passionné, tu peux dépasser tous les obstacles. De plus, elle avait le soutien de sa mère qui l’appelait tout le temps ; l’encourageait. Je pense ceci a permis d’arriver à ce résultat.

Est-ce que vous pouvez partager avec nous les difficultés rencontrées lors du tournage de ce film ?

La première difficulté lorsque tu travailles dans un projet c’est de pouvoir faire comprendre aux autres ce que tu veux réellement.  Cela prend souvent des jours voir des semaines pour qu’on soit en symbiose dans l’équipe.  On fait plusieurs reprises jusqu’à obtenir un bon résultat.

Propos recueillis par Sara Eliane Nematchoua

Commentaires

0 commentaires


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)