Musique

Hopiho: “Je trouve que le hip hop camerounais a énormément progressé…”

L’artiste camerounais vivant au Canada, Hopiho nous a accordé cette interview, au menu : son nouvel album, sa vision du hip hop kamer…

Bonjour Hopiho, tu viens de commettre un nouvel album « Le Chant du Cygne », en quelques mots peux-tu me présenter cet opus?

Le Chant du Cygne contient 28 chansons disparates. Je me suis énormément investi dans ce projet et j’espère de tout cœur que ça va payer. Je suis loin d’être un novice, cependant je n’ai toujours  pas la reconnaissance que je mérite.  Avec cet album, je joue mon va-tout. Si le public boude le produit, je risque d’arrêter la musique afin de me concentrer sur des activités plus lucratives.

Quand on parcourt l’album, on se rend compte qu’il y a pas mal de collaborations (Amileena, Cathy Matete, David Major, Jackie et Ramzey Siele), mais tous viennent du Kenya. Pourquoi ce choix?

Le Chant du Cygne est un double album qui a été enregistré au Kenya et au Canada. Le premier CD a été enregistré lorsque je vivais à Nairobi. Ceci explique pourquoi il y a autant de collaborations avec des artistes kenyans.

Tu dis je te cite «Mon album a été réalisé à Nairobi et je voulais à tout prix donner une place importante aux talents locaux», pourquoi Nairobi et pas Yaoundé ou Douala ?

Certes, il y a de nombreux artistes kenyans qui sont présents dans mon album, mais il y a également des artistes camerounais qui ont participé au projet dont mon frère Fluggy, le rappeur Pepito et le compositeur Akomax.

En plus du rap, on retrouve d’autres rythmes dans l’album (le coupé décalé…), aujourd’hui comment Hopiho se définit-il artistiquement parlant? Rappeur ou artiste de la variété?

 Je ne fais pas du rap, mais de la musique. Au cours des dernières années, j’ai énormément progressé et je suis désormais capable des créer de belles mélodies et des refrains accrocheurs. D’ailleurs, c’est moi qui ai écrit les refrains des chansons L.E.F, Baby et On Va Couper Décaler.

Malheureusement, étant donné que je ne sais pas chanter, j’ai dû faire appel au renfort. J’aurais pu utiliser auto-tune, mais j’ai préféré collaboré avec de vraies artistes et je suis persuadé d’avoir fait le bon choix. Les contributions des chanteuses comme Amileena et Winnie Chris ont permis à mes chansons de franchir un palier et à l’album de devenir un classique.

Quels sont les thèmes que tu abordes dans cet opus?

Certes, je parle beaucoup d’amour dans l’album, mais ce n’est pas le seul sujet que j’aborde. Les thèmes sont très variés: je parle également d’amitié (Until I die), de persévérance (Keep Going), de tolérance (L.E.F), etc…  Le Chant du Cygne contient une vingtaine de chansons. Je vous invite à les découvrir. Vous ne serez pas déçus.

S’il fallait qualifier cet album en trois mots ?

Différent, Imprévisible, Pertinent.

Combien de temps t’a pris ce projet?

L’écriture des textes a commencé en 2009 et le double album Le Chant du Cygne est disponible sur ITunes depuis le mois d’avril 2015. En gros, la réalisation du projet m’a pris six ans. Entre 2009 et 2015, j’ai enregistré une soixantaine de chansons. Faire le tri a été un exercice extrêmement difficile.

Quel regard portes-tu sur le hip hop kamer?

Je trouve que le hip hop camerounais a énormément progressé. La qualité de la musique et des clips est passée à un niveau supérieur. C’est très encourageant et ça fait énormément plaisir de voir que la jeunesse camerounaise demeure dynamique malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée de manière quotidienne.

Quels sont les artistes camerounais avec qui tu aimerais collaborer et pourquoi?

J’aimerais collaborer avec toutes les légendes de la musique camerounaise. Je pense notamment à Richard Bona, Petit Pays, Manu Dibango, Ben Decca et Grace Decca. Contrairement à moi, ils ne font pas du rap, mais je suis convaincu que le mélange de styles donnera quelque chose d’intéressant.

où peut-on se procurer l’album ? (lien du téléchargement)

L’album est disponible sur ma page Bandcamp: https://hopiho.bandcamp.com/, sur les sites de streaming tels que Deezer et sur toutes les plateformes de téléchargement légal dont ITunes et CD Baby.

quand comptes-tu venir faire la promo de cet album au bled ?

 Je compte venir faire la promo de l’album au mois de décembre 2015.

Hopiho se prête  au jeu du célèbre « questionnaire de Proust ». répondre par un mot ou une phrase.

Ta vertu préférée? La loyauté

Le principal trait de ton caractère? La curiosité

Les qualités que tu préfères chez les hommes? En général, les hommes sont moins susceptibles que les femmes.

Les qualités que tu préfères chez les femmes? En général, les femmes sont plus compréhensives que les hommes.

principale qualité? La persévérance

Ton principal défaut? L’impatience

Ton personnage historique? Nelson Mandela

La faute que tu ne supportes pas? La trahison

L’être qui a le plus compté dans ta vie? Mes parents

Ton meilleur souvenir? L’obtention de mon diplôme universitaire

Ton pire souvenir? Les décès de ma grand-mère et de mon frère. D’ailleurs, c’est un thème récurrent dans l’album. Étant donné que ces deux évènements m’ont profondément marqué, ça s’est reflété dans mon écriture.

Ton plat préféré? Ndolè

Comment aimerais-tu mourir? Je n’aimerais pas mourir.

Quelle image voudrais tu que les gens gardent de toi? Je veux que les gens admirent mon talent.

 

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page