A la uneCamerounEvènementMusique

TAO dévoile son EP « JONDÉ MA »

Le 1er Décembre 2020, l’artiste TAO dévoilera son EP de cinq qui s’intitule « JONDÉ MA ». C’est lors d’une conférence de presse qui se tiendra au Hilton Hôtel de Yaoundé que L’artiste signée sous le Label MIR (Motbinama International Records) présentera les cinq titres que comporte l’opus.

Lire Aussi: Majoie Ayi rejoint K-Tino et Tao chez Motbinama Records !

MIRIAM MAKEBA c’est l’hommage de TAO à cette icône de la musique qu’est la maman de Pata Pata, de Malaïka et autres superbes mélodies qui ont soutenu la lutte des Noirs pour les Droits civiques, et pour la place de la femme dans la société africaine

ASSENANGA c’est le paradoxe et l’ambiguïté des sentiments d’une mère qui donne sa fille (ASSENANGA) en mariage. C’est cette larme de tristesse qui perle sur sa joue au moment de la séparation d’avec sa fille, c’est aussi la même larme qui dit sa joie et sa fierté de voir sa fille s’envoler vers son amour de mari, vers un AMOUR d’un autre genre, vers sa réalisation en tant que femme, en tant que future maman … Finalement ASSENANGA c’est tout simplement un air de fête que TAO exprime à sa manière sur un air de world musik.

DADA AM c’est les remerciements de TAO à l’endroit de sa maman pour lui avoir donné vie et pour tous les bienfaits dans sa vie. Rendons hommage aux vivants. La petite Mambaye de Guider chante ici sur une musique de fusion entre les sonorités sahéliennes et celles venues de la forêt congolaise sur un rythme très soutenu et festif composé sur la gamme de Fa dièse mineur.

DJONDÉ MA, titre phare de l’EP est une invite pour chacun de nous, à vivre sa vie en tournant le dos à la convoitise, à l’avidité, à la traîtrise, à la tromperie, à la déloyauté, à la noirceur, à la cupidité, à l’avarice, à l’ambition démesurée. Car tout ce que Dieu fait est bon et nous devons, à tout instant, lui en être reconnaissant. Jouée en Fa dièse mineur, TAO allie ici le rock sahélien à la guitare congolaise sur un chant propre aux femmes de Guider.

DOUNIA (le monde) c’est un cri de détresse de TAO face aux atrocités qui font élection dans les quatre coins du globe terrestre. Elle fustige les guerres, les viols, l’enrôlement des enfants sur des scènes de violences …la violence en général. Mi est la gamme de ce titre. Sur un rythme traditionnel et entraînant emprunté aux YORUBA du Nigeria, TAO a réussi a posé le chant des griotes sahéliennes.

TAO donnera le 03 Décembre au Cabaret Bois d’Ebéne (Yaoundé), un concert Live Inédit. Artistes invités : KOPPO, ISNEBO,  le duo MAN NEUH

Lire Aussi: Tao nous conte les « Regrets de femmes » à travers son nouveau maxi single

Lire Aussi: TAO rencontre la légende Mbida Douglas

Lire Aussi: TAO : « L’histoire du petit Raoul Bekono a bercé mon enfance, il fallait que je la chante »

 

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page