Inside

WhatsApp partage vos données illégalement avec Facebook ? Le réseau social rassure…

Jeudi dernier, WhatsApp a demandé à ses quelques deux milliards d’utilisateurs d’accepter de nouvelles conditions d’utilisation, lui permettant de partager plus de données avec sa maison-mère Facebook, sous peine de ne plus accéder à leur compte à partir du 8 février.  Ce qui a suscité un mouvement de panique et des records d’inscription chez ses concurrents Signal et Telegram. WhatsApp a ainsi cherché à rassurer ses utilisateurs.

WhatsApp, racheté par Facebook en 2014, a construit sa réputation notamment sur la protection des données. La mise à jour jeudi 07 janvier a provoqué un tollé sur les réseaux. Le patron de Tesla Elon Musk a tweeté « Utilisez Signal ». « Il y a beaucoup de désinformation sur les conditions d’utilisation de WhatsApp en ce moment », a réagi mardi Adam Mosseri, le patron d’Instagram.

« Avec toutes les rumeurs qui circulent, nous voulons répondre à certaines des questions les plus communes que nous avons reçues », écrit WhatsApp sur son site web, dans la rubrique « sécurité et confidentialité ». « Nous voulons dire clairement que la mise à jour n’affecte en aucune façon la confidentialité des messages échangés avec vos amis et votre famille », ajoute-t-il.

Les changements ne concernent que les conversations éventuelles avec des entreprises, assure le réseau social, qui voulait « faire preuve de plus de transparence sur comment nous récoltons et utilisons les données ». Mais L’opération de rattrapage de WhatsApp arrive un peu tard car les messageries sécurisées Signal et Telegram font un carton depuis jeudi dernier.

« Durant la première semaine de janvier, Telegram a dépassé les 500 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Puis les chiffres ont continué de grossir: 25 millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint Telegram lors des 72 dernières heures », a déclaré mardi 12 janvier, son fondateur russe Pavel Dourov, sur sa chaîne Telegram. « C’est une augmentation significative par rapport à l’année dernière », a-t-il poursuivi.

Notons que, Signal et Telegram figurent en tête des téléchargements d’applications gratuites sur les plateformes Apple Store et Google Play dans plusieurs pays.

 

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page