A la uneGabonInside

“j’ai l’impression que je fais fuir les hommes qui pensent que je suis déjà avec un homme… Je suis un cœur à prendre”, dixit Shan’l

C’est dans une longue interview que la chanteuse gabonaise Shan’l s’est exprimée sur sa vie privée.
À ceux qui lui prête une relation avec Fally Ipupa, Shan’l répond : “Ça aurait été magnifique, parce que Fally est tellement un bel homme que ça n’aurait pas été un refus. Mais bon, il est déjà marié. Il n’y aura pas de ‘’Tchizabenguance’’ avec lui. C’est un grand-frère pour moi.”
Par ailleurs, quand on lui demande si elle est un cœur à prendre, Shan’l répond sans détour : “Je suis un cœur à prendre et je suis mitigée. Parce que j’ai l’impression que je fais fuir les hommes qui pensent que je suis déjà avec un homme. Il y a d’autres qui me stéréotypent comme une femme ‘’Tchizabengué’’. Et qui n’ont pas forcément des intentions saines.”
Actuellement à Abidjan, elle l’a encore confirmé en manifestant le désir de trouver l’amour. ” Chers Abidjanais , depuis que je suis là, même pas un vrai garçon capable de changer ma vie ? Un vrai garçon capable de me draguer ? Un vrai garçon glorieux et juteux ? Je vous aime beaucoup ne me décevez pas. J’attends”, a écrit Shan’l sur son compte Facebook.
Dans la suite de l’interview, la chanteuse gabonaise, nominée pour le “prix découverte RFI 2020, a aussi parlé de la photo polémique où on la voyait avec un troisième œil. “Que mes fans se calment. C’est juste de la gouache sur mon front. Évidemment, il y a un message derrière cet œil de cyclope sur mon front. Ce troisième œil représente Dieu en toute personne. Parce que même endormi la nuit, on reste éveillé. Il y a des choses que nous ne pouvons pas percevoir avec nos yeux d’humains. Cet œil de cyclope représente aussi nos intuitions et le mal ne vient pas de loin”, a-t-elle dit
Enfin, la  star gabonaise a évoqué message qui sous-tend le titre “Où est le mariage”, en featuring avec Fally. ” Oh, le titre ‘”Où est le mariage’’, en featuring El Professor, n’a rien de sous-entendu. Cette question est récurrente et je les comprends. Parce que j’ai chanté d’abord “Où est le gars ?”, “Tchizabengué” et aujourd’hui une chanson sur le mariage. Pourquoi ? Parce que sur un escalier, il y a plusieurs marches et j’encourage les femmes à les monter. Il faut toujours aller vers le haut. Après quelque temps de ‘’Tchizabenguance’’, il faut passer à la première place. Pas seulement elle, il y a des femmes qui vivent en concubinage qui n’ont pas encore leur ‘’diplôme’’ comme le chante Josey.

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page