Hyacynthe : « Le métier de Mannequin m’a toujours passionné »

By  |  0 Comments

Amoureux de la mode depuis sa tendre enfance, il était loin de se douter qu’en un claquement de doigt, il deviendrait ce qu’il a toujours voulu. Il nous révèle le pourquoi et le comment de ce destin, presqu’incroyable.

Il faut dire que ça ne pas très longtemps que vous êtes dans la mode ?

Oui, ça va faire 3 ans que je suis dans le milieu.

Et qu’est ce qui explique une telle passion ?

Disons que, j’ai toujours été attiré par ce milieu. De par les défilés que je voyais à la télé, les reportages de mannequins, je dirais que le métier m’a toujours passionné. Alors, j’ai toujours voulu qu’un jour, on me voie aussi défiler.

Comment vous retrouvez-vous dans ce milieu ?

Un jour, alors que je travaillais encore dans un cyber café, un styliste est entré et il s’est mis à parler « défilé ». Il était également agent. Je me suis approché de lui et je lui ai demandé si ce serait possible que j’entre dans ce milieu.

Depuis que vous y êtes, qu’est ce qui a changé dans votre vie ?

Ce qui a changé, c’est ma manière de m’habiller, de m’adresser aux gens. Ma démarche a beaucoup plus de style, d’élégance et d’assurance. Vous savez, dans ce métier il faut bien se tenir, avoir une bonne image. Dés lors que vous devenez « un Model », il faut refléter une certaine image qui devrait susciter l’admiration c’est vrai, mais le respect aussi. Cela contribue à votre influence, votre charisme pour ainsi dire.

Vous êtes déjà à combien de défilés ?

Je ne saurais vraiment totaliser. Ça va faire beaucoup quand-même. Je me rappelle tout de même du tout premier défilé que j’ai fait, c’était au Hilton Hôtel, « L’Africa Model ». C’était pour célébrer les Top Model camerounais que Renel Kok avait initié ce projet et aujourd’hui je fais partie de la famille. Je précise que j’y ai occupé le rang de 1er Dauphin.

D’être un Top Model aujourd’hui, qu’est ce que cela vous apporte ?

Je dirais tout d’abord que ça m’a prouvé que je pouvais relever mes défis et aller même au-delà, que je peux réaliser mes rêves quelque soit le but que je me fixerais dans l’avenir.

Puisque vous parlez d’avenir, que visez-vous exactement ?

Disons que je vise plus, parce qu’être déjà 1er Dauphin c’est un bon début et je voudrais aller plus loin. Il est vrai que la mode ici est un peu en arrière par rapport à d’autres pays. Mais je dirais qu’être mannequin ici, contribue à me forger une expérience certaine et s’il arrive que je quitte le pays, je m’adapterai vite partout ou je me trouverai. Donc il m’est très important de me forger une solide réputation ici. Ce serait même l’idéal.

Commentaires Facebook