A la uneCamerounCinémaInterview

Mirya Bika’a « Je suis émue et contente du résultat que je vois…»

Artiste pluridisciplinaire, c’est sa première participation au festival Ecrans Noirs cette année, elle nous parle de ses attentes et de ses projets

Nous sommes à la 24ème  édition des Ecrans noirs. Qu’est-ce qui vous amène ?

Je suis Mirya Bika’a actrice, comédienne et chanteuse .Je suis ici parce que deux des films dans lesquels j’ai joué sont nominés dans la catégorie long métrage Camerounais. Le premier film c’est « 02 Avril » qui parle de l’autisme   et le deuxième c’est “rêve brisé » qui parle de la vie social, de la drogue et de la pression parentale.

Lire Aussi: Portrait : Qui est Mirya Bika’a, la Guerrière ?

Selon vous ; qu’est-ce qu’un festival comme celui-ci peut apporter à votre carrière ?

Il y’a beaucoup de rencontre qu’on fait, il y a des gens qu’on ne touche pas tous les jours et qu’on ne peut pas connaitre qu’on arrive à rencontrer ici sur une marche d’escalier.  Et ça donne une vitalité parce qu’on se sent important dans son domaine.

Selon vous qu’est-ce que l’on peut faire pour que  les  Ecrans Noirs  brillent encore plus ?

C’est ma première année aux Ecrans Noirs. Je suis émue et contente du résultat que je  vois ; mais parce qu’ une œuvre humaine n’est toujours  pas parfaite, ce qui m’a un peu dérangé, c’est que deux films de grands envergures sont projetés au même moment dans deux salles différentes. Donc que je pense que si on revoit encore la programmation… pour le reste c’est Nikel.

Lire Aussi: Festival Ecrans Noirs 2020 : Éric Dipo, Samantha Edima, Noëlle Kenmoe, Ghislain Amougou, Mamiton…. étaient face à la presse

En dehors des deux films qui vous amènent à ce festival, pouvez-vous nous présenter vos autres projets ?

Je viens de mettre sur le marché ces jours si un vidéogramme de mon single que j’ai fait d’abord pour mon pays. Parce qu’en réalité, on me connait d’abord dans d’autre pays. A la base je suis une chanteuse de musique afro-fusion. Mais il y a un mois  de cela j’ai  sorti un titre qui s’intitule « a lov am » qui est un style musique urbaine camerounaise.  En outre  je suis en plein tournage d’un film de Dante Fox, j’ai comme vis à vis l’icône du cinéma Camerounais, Monsieur Philémon Black Ondoa qui sortira en 2021. Vous pouvez également me suivre dans la webserie les Tchakai ou j’incarne le rôle de la grande sœur de Ngo Bikai

Propos recueillis par Sara Eliane Nematchoua

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page