Mpacko Aristide : « Le mbolè c'est ma vie…» - Culturebene
InterviewMusique

Mpacko Aristide : « Le mbolè c’est ma vie…»

Il est présenté  par les siens comme l’un des apparatchiks du Mbolè. À Nkoldongo son nom est devenu une institution, il inspire les jeunes qui veulent se lancer dans ce style musical, humble et courtois il a répondu à toutes nos questions.

Bonjour et Merci de répondre aux questions de Culturebene

Bonjour c’est moi qui vous remercie pour l’honneur que vous me faites

On vous présente comme l’un des précurseurs du rythme musical le mbolè on aimerait savoir dans quel contexte est né cette musique ?

C’est une musique née dans les quartiers dans un contexte d’ambiance mais aussi de tristesse, des gars réunis autour du feu avec un djembè tapent dans les mains accompagnés de mélodies.

Dans quelle année est survenue cette musique ?

Dans les années 90, nous étions petit on a vu l’émergence du Mbolè, les grands frères  tapaient dans les mains pour chanter leur quotidien, nous on a révolutionné en intégrant les percussions.

Vos compagnons avec qui vous avez commencé dans le mbolè chantent-ils toujours ?

Certains sont à l’étranger, nous nous sommes restés pour faire vivre le mbolè et le perpétuer dans la durée.

Quand vous observez les jeunes qui font dans le mbolè pensez-vous que la relève sera assurée?

La relève est bien là, il y’a Paco Junior, Petit Bozard, les Crazy Mix, il y’a HD, Menace Toxic sans oublier le diable Lexus DJ Le Monstre, le mbolè vivra à travers ses artistes. Il y’a différents types de mbolè, le mbolè love, le mbolè reggae. Moi je suis Douala de père et Bagangté de mère, j’ai grandi avec les Ewondos donc grâce à la diversité culturelle le mbolè va survivre.

Est-ce que vous continuez à chanter ?

Oui je continue à chanter, à composer des mélodies, le mbolè c’est ma vie. J’ai même deux chansons qui sont dehors «C’est ma Coco, Camerounais».

Lire Aussi: DJ Lexus Le Monstre: « Je vais révolutionner le Mbolè…»

Lire Aussi: Crazy Mix : « Les Crazy Mix étaient au départ des rappeurs avant d’évoluer dans le mbolè… »

Lire Aussi: Petit Bozard : « Dans 10 ans le Mbolè sera au-dessus du coupé décalé…»

Lire Aussi: Menace Toxic : « Le mbolè c’est la musique du futur…»

 

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)